"Je regarde et je ne réfléchis pas trop, parfois je gribouille - on ne peut pas appeler ça des croquis - si j'y pense je prends des photos. Avant je travaillais la terre directement sur place avec une planche sur les genoux devant mes sujets. Maintenant je préfère mon atelier et les livres audio."

Mes techniques :

Basiques ! Mains et ongles, capuchons de bic (pour les yeux), objets pointus : cure dent, broche à barbecue, au pire l'autre bout du capuchon...

Mon support :

La Terre des Arts de Baillet qui supporte toutes sortes de maltraitements y compris le séchage brutal pour mes cuissons dernière minute.   

Emaux :

Je n'aime pas mesurer ni peser. La base de blanc craquelé est un mélange de fritte et de glaçure classique (autour de 50/50). C'est son épaisseur, les différences de température et le laps de temps entre la sortie de la pièce et l'enfumage qui font développer toutes ses nuances. 

Les couleurs sont faites en rajoutant petit à petit des colorants à la base. Pour donner l'élément de surprise, il y a le carbonate de cuivre vert (autour de 5%) et l'instabilité de l'oxyde de fer rouge m'empêche de m'ennuyer. J'applique tout avec un pinceau et je passe mon doigt pour lisser. 

Cuissons :

Première cuisson 980°C dans un four poubelle  électrique ou dans le four raku à gaz si la pièce est trop grande. Deuxième cuisson dans un four cloche fibre fait maison jusqu'à ce que ce soit.. cuit.. un peu moins de 1000° et enfumage avec n'importe quelle sciure (selon arrivage par des amis) ou bien copeaux pour litière de la jardinerie si je suis en panne.